Un psychologue, pourquoi?

 

  • Un besoin de parler à quelqu'un de ce qui fait souffrir

  • Suite à un événement qui s'est révélé traumatique ex: “on m'a diagnostiqué une grave maladie”

  • Une prise de conscience que peut souligner une angoisse ex:”quelque chose dans ma vie ne me correspond pas” ou “ça ne va pas et ça me rend nerveux”

  • Une crise existentielle: une étape dans la vie comme l'adolescence, une période de doute

  • Un enfant en difficultés dans les apprentissages

  • Un deuil qui ne se fait pas, une séparation douloureuse,  une dépression “je n'ai le gout à rien” “je suis épuisé sans raison”

  • Un sentiment de tristesse constant

  • Un sentiment de jalousie qui prend trop d'espace

  • Un problème relationnel avec un proche, au travail

  • Un comportement qui me dépasse avec un “c'est plus fort que moi”, “je n'arrive pas à cesser de manger, à cesser de me disputer pour un rien avec mon conjoint, à cesser de ne pas travailler”

  • Une culpabilité “j'ai peur de dire non”

  • Quelque chose en suspend depuis longtemps dont on s'était accommodé et qui devient difficilement tenable

  • Un désir d'appréhender de manière plus claire sa vie, sans qu'il y ait forcément une souffrance associée. Un désir de mieux se connaitre pour mieux avancer


Chaque être humain a une manière singulière de loger son mal-être dans un “symptôme” (phobie, troubles alimentaires, troubles du sommeil, troubles de la sexualité, troubles obsessionnels compulsifs…).
Lorsque ces symptômes empêchent de s'épanouir et font souffrir, il est souvent l'heure de se questionner sur ce qui fait maux.
 Les enfants peuvent aussi rencontrer un mal-être psychique et l'exprimer à leur manière. N'hésitez pas à consulter un professionnel si vous percevez des difficulés pour votre enfant.

Ne restez pas seul avec une souffrance psychique qui insiste.